skip to Main Content
Taiwan – Promenade à Jancing

Taiwan – Promenade à Jancing

Dans les hauteurs de la montagne de Taipingshan, au nord-est de Taiwan – près d’Yilan, le sentier historique de Jancing est surtout connu pour ses anciennes ruines de chemin de fer. Issue d’un lourd passé de déforestation, le sentier de Jancing faisait la jonction entre les sommets de Taipingshan et la ville la plus proche pour le transport de bois.

U

ne petite brise fraîche de montagne se fait sentir. Là-haut, il ne doit pas faire plus que 24°. Tout autour de nous, une masse blanchâtre ne cesse de se remuer dans tous les sens, apportant quelques petits brins de fraîcheur. Par moment, elle s’infiltre entre les arbres, sifflant dans les feuilles des arbres. L’humidité quant à elle se fait encore plus ressentir ici, quitte à être confondue avec une pluie fine. Les nuages sont descendus du ciel pour nous accueillir à l’entrée du sentier historique de Jancing.

Nous ne voyons par moment qu’à une dizaine de mètres devant nous. Nous sommes totalement plongés dans la forêt, avec comme seul guide le sentier qui disparaît dans une courbe au loin. L’atmosphère est mystérieuse. La forêt et sa végétation luxuriante nous entourent. Le silence. Nous entendons les branchages et les feuilles humides craquer sous nos propres pas. La mélodie des oiseaux ne nous atteint nullement. Nous nous entendons respirer. Le silence est assourdissant. Celui-ci est seulement rompu lorsque nous croisons quelques randonneurs sur le sentier. Au-delà des arbres, le néant blanc. Tout est réuni pour donner son charme presque fantaisiste, une peinture chinoise de montagne.

Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing

Après une dizaine de mètres, les premiers rails de l’ancien chemin de fer apparaissent. Déformées et rouillées par les innombrables années. Le métal que composent les rails semble être en relative bonne condition, mais les traverses en bois semblent avoir subi les assauts après plus d’une centaine d’années à faire face aux éléments. Surtout face aux puissants typhons qui sévissent tous les ans dans le Pacifique. D’une longueur de 900 mètres, le sentier de Jancing n’aura malheureusement pas entièrement résisté au typhon Megi en 2016, qui emporta avec lui une grande partie du sentier.

L’histoire malheureuse de la déforestation massive des forêts de Taipingshan – et celle du sentier de Jancing – débute par une autre histoire tout aussi malheureuse : l’extermination des aborigènes taiwanais par le gouvernement colonial japonais. En 1910, le Japon occupe Taiwan et tente ce que l’Empire chinois Qing n’aura jamais réussi à faire jusqu’ici : l’administration complète de l’île. Cette année-là, après avoir chassé/exterminé plusieurs peuplades aborigènes comme les Shiki, Manoyuan ou les Namsam le long de la rivière Lanyang – près d’Yilan, à l’est de Taiwan – les Japonais font une importante découverte un peu par hasard. Les montagnes environnantes sont remplies de cyprès rouge formosan, une espèce unique à Taiwan. Ils n’existent que quelques espèces de cyprès géants ayant survécu à la dernière glaciation dans le monde. Il faut une altitude, une température et une humidité constante toute l’année pour que ces arbres puissent grandir. Ils peuvent atteindre 4000 ans pour les plus vieux spécimens connus.

Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing

En 1917 est créé le Centre Administrative de Taiping pour commencer l’exploitation forestière des cyprès de Taipingshan. S’ensuit 30 ans d’exploitation et de modernisation par les occupants, qui vont principalement exporter ce bois exotique vers l’archipel nippon, par exemple le Torii à l’entrée du temple Yoyogi à Tokyo. Les Japonais vont faire preuve d’une certaine ingéniosité pour pouvoir transporter le bois d’une montagne à l’autre, en traversant montagnes et rivières. Surtout, ils vont construire des lignes de chemin de fer à travers la forêt pour augmenter le volume de bois transportable, comme cette partie qui deviendra de nos jours le sentier historique de Jencing.

À la venue du KMT de Chine continentale en 1945, l’exploitation forestière ne cesse malheureusement pas et, au contraire, s’intensifie encore. Source importante de devises, l’exploitation sert notamment à aider au développement de Taiwan à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. Elle passera de 32 000 m2 par ans en moyenne avant 1945 à plus de 39 000 m2 jusqu’au début des années soixante. Le cyprès étant devenu rare par la suite et touché par un puissant typhon en 1968, l’exploitation forestière finit par cesser au début des années 1970. Depuis, le parc national forestier de Taipingshan est devenu une attraction majeure pour tous les touristes voulant quitter la chaleur suffocante des rues de la capitale taiwanaise pas si lointaine, ou tout simplement découvrir un patrimoine naturel unique et majestueux au travers des nombreux sentiers.

Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing

Par moment, les rails semblent pencher dangereusement vers le précipice avant de revenir au milieu du sentier au grès des dénivelés de terrain. Puis, une courbure apparaît. Une courbure bien trop importante pour que les rails suivent le contour de la falaise. Seule solution, aller tout droit. La ligne de chemin de fer est comme suspendue au-dessus d’un précipice de végétation par une cathédrale fragile de bois construite par les Japonais. Nul doute qu’il serait imprudent de s’y aventurer à pied, comme en témoignent les nombreux panneaux d’interdiction. L’ensemble semble encore tenir bon, mais pour combien de temps ? Combien de typhons faudra-t-il pour effacer les traces d’un passé malheureux ? Ce passé vaut-il la peine d’être conservé pour ne pas être oublié ou d’être laissé à l’abandon, comme si l’amnésie semble être la solution ?

Il est 16 h de l’après-midi. Il est temps de rentrer. Dès que nous descendons à Yilan, le temps se fait de plus en plus lumineux et chaud. Nous laissons une partie de l’histoire de Taiwan dans les nuages dernière nous, en espérant que les derniers cyprès de Taiwan puissent enfin reposer en paix dans l’immensité des forêts de Taipingshan.

Sources :

http://www.twcenter.org.tw/wp-content/uploads/2015/05/g02_10_02_07.pdf

https://www.thenewslens.com/article/111668

https://www.ourtrails.com.tw/wild-remark-climbing-taipinshan-story/

https://www.mjib.gov.tw/FileUploads/eBooks/03b05ea0de204a46ac80063ab275c356/Section_file/93d19e5e22ec4560abde3fb82edb321f.pdf

Photographie

Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing
Taiwan - Jancing

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher